Quand faut-il passer du print on demand à la commande de stock ?

Marie Boulogne 15 février 2020 4 min de temps de lecture

Faire du stock chez un fournisseur français ou utiliser le print on demand ?

 

C'est un fait établi, le Print on Demand est un excellent moyen (si ce n’est le meilleur) de créer sa marque de vêtements, comme nous l'expliquons dans un article précédent.

En quelques années, cette fantastique technique de vente a permis à un nombre incroyable d'entrepreneurs de se lancer dans l’e-commerce facilement et rapidement sans avoir à se soucier de la production et de l’expédition.

Pas de frais de gestion, pas de logistique à gérer, pas besoin d'un gros budget pour se lancer, pas d'investissement nécessaire en somme.

Cependant, les produits étant imprimés à la demande - c’est-à-dire au moment de la commande - ils ne peuvent par définition pas être imprimés en série.

Cela a pour conséquence d’augmenter le tarif de l’article pour l’e-commerçant mais aussi le coût de production pour l’atelier qui doit stocker de nombreux articles vierges et les imprimer seulement lorsque la commande est passée.

Cette technique de vente requiert donc une logistique parfaitement réglée pour l'atelier et une automatisation du flux des commandes pour éviter de « s’emmêler les pinceaux » et ainsi proposer un délai de livraison très court.

C'est la raison de la création de notre application Shopify, qui relie notre entreprise à vos boutiques : nous recevons les commandes automatiquement, nous les imprimons et les expédions au client final sans la moindre action nécessaire de votre part.

 

Faire du stock

 

La solution alors pour un e-commerçant souhaitant faire baisser le tarif d'achat de ses produits est de passer une commande d’articles en grande quantité.

En print on demand, la main d'oeuvre est coûteuse et les tarifs non négociables : si vous vendez 1000 produits par mois, il nous faudra répéter environ 30 fois chaque jour la procédure d'impression, 30 fois la procédure d'emballage, 30 fois la procédure d'expédition...

A contrario, si vous commandez 1000 produits en une seule commande, cela ne représentera qu'une seule procédure pour nous d'où un tarif plus avantageux.

C'est ce que l’on appelle plus communément dans notre jargon d’imprimeur : « faire du stock » (oui, c'est super original).

 

Le tarif dans tout ça ?

 

Si vous décidez de faire du stock vous constaterez que les tarifs seront alors dégressifs selon la quantité de produits imprimés.

Ainsi l’avantage le plus perceptible lorsque l’on procède de cette manière est une meilleure marge.

Attention cependant à la quantité commandée parce qu’il n’est pas toujours évident d’écouler son stock : il est préférable de commencer par une petite commande (les prix étant dégressifs à partir de 20 articles), puis de tester le marché et la clientèle.

Sachez également que ces tarifs sont réellement avantageux si vous demandez à reproduire UN seul visuel par commande.

La plupart du temps, la sérigraphie est utilisée pour faire baisser les coûts de production : cette technique requiert la confection d'un ou de plusieurs écrans sérigraphique et cela a un coût non négligeable lorsqu’on lance une marque.

Plus votre design comportera de couleurs, plus les frais techniques seront élevés.

Par rapport au print on demand, une trésorerie plus importante pour débuter votre business sera nécessaire.

 

Quand faut-il passer du print on demand à la commande de stock ?

 

Au contraire de la sérigraphie, l’impression numérique vous permet de commander très peu de pièces et d’imprimer différents visuels dans une même commande.

Les tarifs seront un peu plus élevés qu'en sérigraphie mais cette technique d’impression rend possible le panachage de designs, aucune limite de couleurs n'est imposée et il n’y a pas de minimum de commande.

L'expédition

 

Autre avantage important lorsque vous constituez votre stock : la livraison de vos produits.

Le fait d'avoir le stock "chez vous" vous permet de raccourcir le délai d’envoi par rapport à un atelier de Print on demand qui doit gérer l’expédition des commandes de nombreuses boutiques différentes.

Bien souvent, les délais d’expédition en Print on Demand se situent entre 6 et 10 jours, sauf bien entendu si vous utilisez notre service:  nous envoyons en moyenne entre 2 et 4 jours après le passage de la commande par votre client.

Le packaging

 

Lorsque vous constituez votre stock, vous gérez également le packaging.

Intéressant lorsque votre fournisseur ne propose pas d’emballage personnalisé. Vous pouvez ainsi contrôler entièrement l’image de votre marque.

Il vous est alors possible d’ajouter dans le colis un flyer, un autocollant ou même une petite friandise.

Néanmoins, si vous utilisez notre service, sachez que vous êtes rudement chanceux puisque nous utilisons exclusivement des enveloppes recyclées cartonnées (ou en kraft) sans aucun plastique, ce qui donne alors à votre marque une image premium et soucieuse de l’environnement.

Nous apposons également gratuitement sur votre colis un autocollant au logo de votre marque, nous personnalisons le bordereaux de commande à votre effigie et pour seulement 1€ de plus, nous vous offrons l’opportunité d’ajouter un sticker dans votre commande.

Que demander de plus ?

L’ajout d’un flyer peut-être ? C’est une option sur laquelle nous travaillons… C’est dingue oui, on le sait, mais on vous aime tellement.

Alors, le stock, au final ?

 

Stock de produits.

Vous l’aurez compris, faire du stock peut être une démarche intéressante lorsqu’on veut réduire les coûts de fabrication, mais il est important d’avoir pu tester le marché au préalable et d’avoir cerné les demandes des clients.

Il y a fort à parier que vous ne souhaitez pas prendre le risque de vous retrouver avec un stock encombrant de plusieurs centaines voire milliers d'euros de produits invendus...

L’impression à la demande reste assurément le moyen de vente le plus rentable pour lancer sa marque. 

Une fois votre business bien en place et que vous avez constitué votre clientèle, vous pouvez décider de vous occuper d’une partie de la logistique de votre boutique et de créer des collections inédites en série limitée par exemple : la création d'un stock prendra alors tout son sens.

Vous pourrez ainsi tester de nouveaux produits, de nouvelles couleurs avec pourquoi pas, des techniques de marquage différentes telles que la broderie ou le flex.

Tout sera alors possible mais ne perdez surtout pas de vue que vous allez devoir vendre ces produits stockés chez vous et les acheminer vous-même chez le client.

Une solution judicieuse peut également être de créer un partenariat avec des boutiques « physiques » qui s’occuperont alors de revendre votre stock.

Cela vous permettra de rapidement gagner en visibilité et en notoriété.

Beaucoup de solutions s’offrent à vous, il faut juste les utiliser au bon moment.

Si vous décidez d'opter pour la création d'un stock, n’hésitez pas à nous contacter, nous nous ferons un plaisir que de vous répondre avec un devis sur mesure.

 

 


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.